Ma crève

IMG_2492Récemment, DocMaman a écrit un très bon billet sur la grippe d’homme. Il n’en a pas fallu plus pour que, quelques jours plus tard, je tombe malade. Ça, et comme me l’a dit une copine, que je sois allé retourner mon potager à moitié à poil par 4 degrés. Et encore, heureusement ai-je pensé à mettre mes chaussons le soir. À marcher pieds nus, j’aurais certainement attrapé une pneumonie.

Bref.

Alors je n’ai pas l’intention de faire pleurer dans les chaumières, je sais très bien que je ne vais pas mourir, mais comme je n’ai pas l’intention d’aller consulter, il faut bien que j’épanche mes souffrances quelque part.

Alors moi, ça commence toujours pareil, par une gêne lointaine, quasiment imperceptible, quelque part du côté du fond de la gorge. Au début, je me dis «c’est la soif, bois!». Donc je bois. Mais ça ne passe pas, je sens toujours ce truc qui me gêne, comme si mes chaires étaient écorchées vives. En moins prononcé, hein, attention, qu’on n’aille pas dire que j’en rajoute.

Donc je me dis «c’est pas la soif, arrête de boire, tu vas pisser partout»… «Mais si c’est pas la soif, qu’est-ce donc, diantre?». Alors je réfléchis. Les pollens? On est au mois d’avril, ça pourrait. Sauf qu’il fait encore 3 degrés le matin et que la végétation est loin d’être luxuriante. Alors, qu’est-ce? Attendez … Mon dieu… Non… Pas ça… Je suis malade!

Pas possible. Je ne peux pas être malade (phase de déni, autrement appelée la politique de l’autruche).

Hop un coup de pschitt anti-allergique dans le nez, sur un malentendu, ça marchera peut-être.

Et force est de constater que le pschitt antiallergique n’y fait rien.

Alors ensuite, après la gêne dans la gorge, généralement, je commencer à avoir plein de glaires. Je prends ma température, 37,5, j’ai de la fièvre (oui, j’ai une température basse, alors 37,5, chez moi, c’est de la fièvre, je monte jamais en température…).

Heureusement, ça ne tombe jamais sur les bronches. Normal, les docteurs ils ont les médicaments qu’ils se gardent pour eux qu’ils veulent pas donner aux patients pour pas que ça tombe sur les bronches.

Et donc ces glaires s’accumulent. Et ça me fait une boule dans la gorge qui me donne des éructations (notez le langage médecin : éructations. C’est-à-dire que j’arrête pas de roter). Et la nuit c’est pire. La première nuit, quand j’attrape la crève, c’est un supplice. Je n’arrive pas à fermer l’oeil, je passe mon temps à avoir des éructations (langage médecin, maintenant que vous maîtrisez), et à crachouiller des petits glaviots (langage non-médecin, je n’ai pas trouvé l’équivalent de «crachouiller des petits glaviots» dans les ouvrages de référence). Mais clairs, les glaviots. Au début au moins. Après, ça devient jaune. Et puis vert. Mais ça, c’est au bout de quelques jours.

Bref. Et donc là, confirmation, la gêne dans la gorge, la boule asphyxiante, les éructations, puis les glaviots. : je suis bien malade (phase d’acceptation de la maladie). Et c’est parti pour 5 jours. Le nez qui va commencer à couler, les sinus qui vont faire mal, la toux bien caverneuse à réveiller les morts.

Alors au stade des petits glaviots clairs, une seule solution. Autrefois, ma mère m’eût donné de l’Actifed, du Mucomyst et de granules homéopathiques. Notez la logique du truc, homéopathie et Actifed : le placebo associé à la merdasse qui te pète ton anévrisme ou te colle un infarctus. C’est pour compenser je pense : l’absence d’effet secondaire de l’un corrige le cortège d’effets indésirables de l’autre. Et le Mucomyst au milieu pour jouer l’arbitre.

Mais maintenant que je suis armé de mes 9 ans d’études de médecine et que je suis un lecteur émérite Prescrire (séquence auto congratulation), l’homéopathie j’ai un peu lâché l’affaire (et puis le truc 5 granules toutes les heures au début, puis toutes les 2 heures si amélioration, puis… a un côté un peu trop rigide à mon goût). Quant à l’Actifed, c’est vraiment trop limite. Et ça coute un bras, pour une merdasse susceptible de te coller un AVC.

Donc à ce stade, disais-je, il ne reste qu’une solution : le Mucomyst, un «fluidifiant bronchique», sans aucune efficacité au-delà de l’effet placebo…

Sachant que c’est un joyeux placebo, je tente de me raisonner. «Arrête Foulard, tu n’en prescris pas à tes patients, tu pourrais au moins être cohérent! » Je résiste! Je tente tous les trucs classiques! Sérum phy, eau chaude au citron, etc. Mais rien à faire, les glaires s’accumulent, et la boule m’empêche de respirer, et je ne sens plus que ça, et je vais mourir.

Alors je cède. Non pas que j’en attende des miracles, j’ai bien conscience que tout cela relève de la pensée magique et de l’efficacité symbolique. Mais rester comme ça à ne rien faire et attendre que la mort m’emporte, non!

Cependant, les merdes arrivant toujours au même moment, cette fois-ci, point de Mucomyst dans le tiroir à médicament de la salle de bain.

Me voilà donc contraint d’aller à la pharmacie pour le ravitaillement. Évidemment, une fois sur place, hors de question de dire que je suis médecin. LA HONTE! Malade, déjà, alors qu’un médecin, ça n’est JAMAIS malade, hein, soyons clair (et je compte sur votre discrétion, je nierai tout, même sous la torture). D’ailleurs, je ne suis même pas encore docteur, et c’est probablement pour ça que je suis malade. Ensuite, un médecin qui achète du Mucomyst… Soyons raisonnables. C’est comme les médecins qui fument ou qui disent à leur patient de pas manger trop gras trop sucré trop salé et de se coucher tous les jours à la même heure, c’est impensable!

Donc me voilà à la pharmacie.

« – Bonjour, je voudrais une boîte de Mucomyst s’il vous plait.

Didascalies : Pharmacienne coiffée d’une choucroute, la bouche en coeur, la tête légèrement penchée sur le côté mais pas trop sinon la choucroute choit

- Bien sûr Monsieur, mais avant tout, dites-moi, quels sont vos symptômes? »

Chiotte, je ne l’avais pas vue venir, d’habitude c’est mon mec que j’envoie au ravitaillement pour ne pas me payer l’affiche.

« – Heuuuuu, je tousse… Et euuuuuuh, j’ai le nez qui coule… (Notez l’ironie du truc : le médecin qui se gave de placebo, qui ne veut pas consulter, et qui se retrouve obligé de faire part de ses symptômes à un pharmacien!)

D’accord monsieur. Et votre toux, elle est plutôt grasse ou plutôt sèche?»

Mais on s’en fout, bordel! C’est de la nioniotte ton truc, tu le sais autant que moi, alors file-moi ma dose!

Ah mais oui, je suis bête. Le rituel. La salade et la garniture autour du bazar, sinon l’effet placebo tombe à l’eau.

Donc à ce stade de la comédie, trouver la bonne réponse pour mettre fin le plus rapidement possible à cette mascarade.

« – Grasse…? (sous-entendu : «j’ai bon? Je peux avoir ma boiboite?»)

- D’accord (Petits pas constipés de la pharmacienne, petit tabouret, rayon poudre de perlimpimpim, re-petits pas constipés, tête penchée sur le côté). Voilà la boîte de Mucomyst.»

Pfffiou, heureusement que j’ai bien répondu, sais pas quelle merde elle aurait voulu me refourguer à la place.

« – Et sinon, est-ce que vous avez de quoi désinfecter vos voies aériennes pulmonaires? » (Bouche en coeur, tête penchée sur le côté)

La garce, elle m’a pris par surprise. Et j’ai eu du mal à contenir mon étonnement,  je crois que toutes mes pensées ont dû se lire sur mon visage : désinfecter? Mon dieu, avec quoi, de l’alcool, de la Bétadine? Les voies aériennes? Quelle idée! J’ai juste des glaires qui me font roter! Les voies aériennes pulmonaires? Mais comment veut-elle s’y prendre pour me désinfecter le poumon? Et puis d’abord, à part les voies aériennes «pulmonaires», c’est où qu’il y en a d’autres, des voies aériennes?

Grand moment de solitude. Où j’ai hésité à mettre fin au truc en m’avouant médecin. Mais j’ai résisté. Trop la honte.

«Non, mais en fait, juste du Mucomyst… s’il vous plait…»

 
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

49 réponses à Ma crève

  1. Docaste dit :

    Ahahah! J’ai ri !
    Merci Foulard.

    ps: j’ai eu une grippe d’homme il y a un mois… j’ai souffert le martyre, j’ai cru mourir (une grippe d’homme médecin en plus…) MAIS je l’ai fièrement combattu à coup de paracétamol et désobstruction rhinopharyngée avec un « produit soufré qui sent la fleur d’oranger » que je mets à mes patients qui veulent pouvoir s’occuper plutôt que de se laisser mourir.
    Promis j’ai rien pris de plus !
    Et j’ai vaincu !
    #TropFier

  2. la petite coco dit :

    Mais heu…. le mucomyst ca majore les glaires c’est fait pour tousser !!!! donc tu vas encore plus roter ! En plus ca file des ulceres gastriques alors si tu rotes c’est que ton estomac est fragile, bravo !!! Aux chiottes le Mucomyst !

    • drfoulard dit :

      Mais justement ! Moi, mes glaires sont tout collants tout visqueux. Alors j’ai le secret espoir que le Mucomyst les rendra plus enclins à dégager de ma gorge!

  3. Enfin les gars… Rhino-Horn. Tu l’achètes ni vu ni connu, dans une pharmacie lointaine, et on n’en parle plus

  4. à propos de Toux grasse / Toux sèche : juste un point d’éclaircissement. Pour les médecins il y a LA TOUX point barre. Il n’existe pas de différence de traitement de la toux qui est un réflexe, comme l’éternuement. Qu’il y ait des glaires ou pas, le médecin qui a fait 10 ans d’études s’en tamponne que ça soit « gras » ou « sec », les seuls traitements efficace sont le traitement de la cause. (d’ailleurs quand c’est un virus il n’y a PAS de traitement). Les laboratoires, eux, qui ont bien étudié les consommateurs, exploitent la dichotomie gras/sec car ça parle au malade et ça fait vendre. c’est du marketing. Pour finir la toux est un mécanisme de défense de l’organisme, certes parfois fort inconfortable, mais de DEFENSE quand même. Et lutter contre une défense, c’est quoi ? mmh ? Bravo, vous avez compris, c’est aider l’ennemi. Donc ARRETEZ avec la Toux. La toux est votre amie. Elle ne tuera pas votre enfant. Allez, un peu de miel et au dodo.

    • Babaorum dit :

      Ah oui mais non, tu vas tuer les enfants avec les toxines botuliques du miel. Achachin, le Maxinaze ne tue personne lui au moins.

    • chantal dit :

      Personnellement, je trouve tous les sirop contre la toux affreux en gout: soit trop sucré, soit trop amer et préfère garder ma toux. Un jour elle s’en aille bien, entre temps, je me contente du petit bonbon suisse qui dégage…

      Bonne soirée

  5. charlotte dit :

    Un médecin malade eh oui ça arrive parfois…
    Perso quand j’ai mal à la gorge je prends du Maxilase en comprimé et le lendemain ca va mieux. Je suis pas médecin mais je me soigne avec les moyens du bord vous en pensez quoi?

    • drfoulard dit :

      J’en pense autant de bien que le Mucomyst, avec la critique que ce n’est pas parfumé à l’orange.

      • chantal dit :

        @Dr Foulard: le Mucomyst « orange » – il a un bon gout et pour une fois a bien agit chez moi, mais en-dehors le cadre d’un rhume.. Plutôt tentation à humidifier le sinus suite au traitement ophtalmologique. Au moins, les douleurs diminuent – placebo ou non, je m’en moque ce qui compte un soulagement au bout de quelques mois là où même le paracétamol fut mis en échec.

        Bon établissement

        PS mon remède est un bouillon et au lit, lors des premiers signes. Souvent cela marche.

  6. Docteurmilie dit :

    magnifique! Quelle bonne façon de commencer ma journée…
    surtout raconte nous la suite (parce que là je sens bien que tu en rigoles mais on en reparle dans qq jours…)
    Mais comme c’est toi, je t’envoie ma sincère compassion et tous mes bisous qui guérissent…

  7. vialexa dit :

    Qu’estce que vous me nourrissez bien messieurs dames, j’ai raté 2 fois le BEPC,et mon parcours scolaire s’éteignit sur la plage de ce double échec, alors apprendre tant de choses , le docteur est aussi démuni que moi pour un rhume, le mucomyst ça a juste bon gout, toux seche / grasse kif-kif. J’aimerai que vous sachiez que je vous trouve formidables et généreux, blogueurs, commentateurs et tweetos. Merci-merci pour les fou rire et les infos.

  8. Docmam dit :

    Dur mon pauvre une vraie grippe d’homme…

    Moi aussi je me force à faire ce que je dis de faire à mes patients… Je me suis même fait une Désobstruction Rhino Pharyngée au sérum physiologique, c’est pour dire.
    Et je me répétais comme un mantra « non je ne prendrais pas de Rhinadvil c’est la MAL, non je ne prendrais pas de… »

    Par contre… ben je suis allée acheté discretos des Strepsils que je boulottais en alternance avec mes tisanes miel/citron/thym…

    Nan mais les rhinopharyngites c’est la pire maladie du monde. Au moins.

    • drfoulard dit :

      La DRP, j’y arrive, je m’en colle partout. Je fais ça le matin dans ma douche.

      Quant aux strepsil, j’ai opté pour les Ricola aux bonnes plantes des alpes suisses et à l’édulcorant qui donne le cancer.

    • docplancher dit :

      Oublie le citron , met plutot du rhum et une bonne dose , tu dormira mieux.Et à force de trop lire prescrire on ose mème plus se mettre un shoot de derinox°. Pourtant effet immédiat !!

  9. gendesalp dit :

    Ha ! Je vois que tu n’es pas encore docteur.
    Dans la vie il y a deux sorte de gens ceux qui tiennent un pistolet et ceux qui creusent.
    Ah non, je me suis trompé de citation.
    Dans la vie il y a les malades et les docteurs.
    Quand on est docteur, on est du bon coté du bureau ! donc on n’est pas malade ! cqfd !
    Alors si tu es docteur et que tu tousses, tu mouches etc,… tu dois savoir que ce n’est pas de la maladie ! tu attends que ça passe. Et ça passe.
    Pareil, quand tu es docteur et que tu as mal dans la poitrine, des sueurs et des nausées, c’est pas grave !!! c’est normal ! Ça va passer…
    Bon, c’est de la médecine élémentaire, à ne peut-être pas suivre au pied de la lettre…
    En tous cas, tu as une belle écriture. C’est un régal à lire. Et j’ai bien rigolu !

  10. zigmund dit :

    si j’étais pas justement en train de faire une grippe d’homme je pourrais me marrer. mais là je te lis à travers un brouillard à la fin de mes consultations avant d’aller mourir sous ma couette .
    Si ça se trouve tous les malades de ce matin se sont chopé le virus
    à part de l’aspegic et du viks hors d’âge y a pas de médoc à la maison .
    le premier remis se prend une cuite au bronchocod ok ?
    pour glaviots : expectoration ça te va ?

    • drfoulard dit :

      Ah non, les expectorations, ce sont les glaviots que tu tousses. Là, c’est des galviots qui s’accumulent alors que je ne tousse pas encore.
      Le bronchocod, c’est celui au caramel, c’est ça? Je l’aimais bien celui-là aussi.
      Pour les patients, c’est pas grave, de toute façon, c’est certainement l’un d’eux qui te l’a filé, c’est de bonne guerre que tu leur rendes les microbes qui leur appartiennent.

  11. Lazuli66 dit :

    Je pense que ta pharmacienne voulait te vendre une fumigation, pour désinfecter tes « voies aériennes pulmonaires ». D’ailleurs, à ce propos, puis-je faire remarquer que chez certains la face sud brasse pas mal de vent(s) aussi…

  12. DocAlly dit :

    Oh, ce que j’ai ri ! Je le fais aussi le coup de la pharmacie où l’on va incognito.

  13. lolo dit :

    Que j’ai ri !!! ça m’a rappelé une anédocte vieille de 10 ans mais toujours à la page : je ne suis pas medecin et n’en ai pas dans ma famille donc je ne connaissais pas ces rapports un peu curieux entre les médecins et les pharmaciens. Un trés bon copain à moi, jeune médecin, fait une gastro dans une maison isolée, loin de sa ville (et de son armoire à pharmacie). Evidemment, moi je dis « gastro » mais pour lui c’éatit une intexication, voir un empoisonnement …. je l’ai emené à la pharmacie de garde du village le plus proche et quand j’ai vu la tête réjouie du pharmacien s’occuper du « medecin » (il s’était fait connaître le couillon) en lui expliquant trés lentement toutes les posologies et autres contreindications comme à un enfant de 5 ans alors que mon ami était vert et au bord de l’évanouissement, j’ai mieux compris vos relations étranges avec la maladie et les pharmaciens……
    merci de ce billet, trés drole

  14. HTL dit :

    :-D Merci pour la séance de rire.
    Sinon pour GenouDesAlpages la vraie citation c’est il y a deux sortes de gens ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent ;-)
    Pour ma part j’avais fait un genre de grippette comme ça suivi de deux mois de toux sans discontinuer. Comme je sortais d’un stage de pneumo où j’ai côtoyé des tuberculeux j’ai quand même fini par me faire une RXP histoire de me rassurer :-P Finalement avec une semaine de repos j’ai guéri.
    Comme quoi pour être malade il y a le facteur déclenchant et il y a aussi le terrain :-)

    • drfoulard dit :

      Ah mais clairement ! Pendant mon stage en pneumo, j’étais persuadé d’avoir une tuberculose, j’avais ensuite une maladie auto-immune pendant mon stage en rhumato, en chirurgie viscérale une hernie inguinale, etc …

      • Dakine dit :

        Ah bé tiens, vous me rassurez là ! Apparemment y a pas que les secrétaires médicales qui somatisent dès qu’elles sont malades !! Je plussoie, le terrain est un énorme facteur mais voit le facteur quand tu bosses … en onco … ;-)

  15. marcelitto dit :

    Bonsoir,

    Billet très sympa. On croirait voir, entendre, lire certains de nos patients.
    Sinon hormis le rhino horn, il en existe plein d’autres: rhinicur douche, respimer netiflow. Perso, je conseille le dernier à mes patients car il est facile d’utilisation et tient bien dans la main. Il existe même une video pour expliquer comment l’utiliser sur leur site internet http://www.respimer.com (cela évite de passer trois heures à expliquer au patient comment faire et surtout pour ne pas s’en souvenir en sortant de la consultation).
    Pour glaviots qui sont là sans tousser, je propose : rhinorhée postérieure mais c’est en deux mots? Le mot qu’on cherche est en combien de lettre?

  16. Médard dit :

    La théorie des signatures impose que vous vous rabattiez sur la bave d’escargot^W
    … Hélicidine !!!

  17. Babeth dit :

    Nan mais allô quoi? T’es médecin et tu prends du mucomyst?
    Han mais c’est trop la honte!!!!! Même Amélie, huit ans, a compris (à force que je le lui répète) qu’un rhume sans médocs c’est une semaine et qu’un rhume avec médocs c’est sept jours! Et toi, tranquille, tu viens foutre en l’air des années d’éducation au rhume! Espèce de traître! Vendu! Tu seras fouetté à coups de sachets de mucomyst en place publique! Et aspergé de sérum phy! Nan mais franchement, si on peut même plus faire confiance aux médecins, où va-t-on?

    • drfoulard dit :

      Mais qu’on soit clair : moi aussi, je leur dis, aux patients, qu’un rhume, ça se soigne sans médicaments! Droit dans mes bottes!

  18. Aluthiel dit :

    Hey ! Moi aussi je veux un médecin drôle ! Ca s’achète où ?
    Pas à la pharmacie en tout cas, ils ont rien là bas, j’y suis passé récemment et ils avaient meme plus de mucomyst.. Honteux j’vous dis !

  19. Oriane dit :

    J’ai bien ri aussi.
    Mais quand même, vous êtes médisants : le Mucomyst, c’est très utile… pour soigner le chat intoxiqué par son propriétaire qui ne savait pas que le paracétamol était dangereux !

  20. fredledragon dit :

    J’avoue, j’ai ri, et je ris encore!
    C’est pas bien je sais de se moquer du malheur des autres, mais quand c’est si bien raconté!

  21. Ping : Spring is coming | Journal de bord d'une jeune médecin généraliste de Seine-Saint-Denis

  22. obiwanseb dit :

    Énorme ce billet découvert grâce à @docteurmillie ! J’adore :-) Bravo ! Juste dommage pour l’homéo, j’y crois tellement encore… :-/

  23. Eileen dit :

    Euh, le mucomyst ça marche vraiment, hein… Une fois j’avais plus rien non plus, ça passait pas et ça aide vraiment à fluidifier les glaires pour aider à tousser.

  24. BabydoOc (she's alive, aliiiiiive!) dit :

    Actuellement fort enrhumée malgré le pshitt antiallergie, le désinfectant pour le nez, le paracétamol et le miel, je tombe sur ton poste qui m’a bien fait rire merci, un rayon de soleil dans mon brouillard!

Répondre à DocAlly Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>