Et sinon, je dors quand?

Lundi je commence un nouveau remplacement.

J’ai un peu la trouille. Comme à chaque fois.

Aujourd’hui, vendredi, j’étais de repos. J’ai été récupérer les clefs du cabinet.

Le remplacé m’a montré les lieux : la salle d’examen, le bureau, la réserve, la kitchenette, les toilettes.

Ah ?! Toilettes communs médecin/patient. Ils vont bien rire dans la salle d’attente, d’où ont voit les toilettes : je bois beaucoup, à la limite de la potomanie, donc je pisse beaucoup. Genre toutes les heures. J’aurais pas pu être chirurgien. Vous m’enlevez ma bouteille d’eau et je meure sur le champ.

NB : Evitez les commentaires pour me suggérer tout un tas de maladies, mes nombreux chefs s’en sont déjà chargés : je ne suis pas diabétique, je n’ai pas de diabète insipide, je n’ai pas de section de la tige hypophysaire où je sais plus quoi. Je bois juste beaucoup. Point.

Il faudra aussi que je pense à monter le chauffage le matin et à le baisser le soir en partant, à récupérer le courrier, à ouvrir et fermer à clef le cabinet, mettre l’alarme, arroser les plantes… Le genre de détails auxquels je n’aurais pas pensés : dans tous les cabinets où j’ai remplacé jusqu’à maintenant, la secrétaire était sur place. Là c’est un télésecrétariat.

Pour les rendez-vous, je n’ai pas trop à me plaindre, on a tenu compte de mes souhaits. Ce qui n’est pas toujours le cas. Un rendez-vous toutes les 30 minutes, et un créneau pour les consultations en urgence toutes les 2 heures. Ça me changera du 4 constulations/heure que je ne peux pas tenir.

Il m’a montré rapidement le logiciel. Je ne le connais pas. Il a l’air bien compliqué, et je ne suis pas sûr d’avoir tout bien retenu. Je pense qu’il y aura quelques ratés. Comme d’habitude, je vais hésiter entre faire des observations exhaustives et aller à l’essentiel. J’aime bien faire de jolis dossiers, bien clairs et bien complets, où l’on retrouvera l’information utile du pourquoi du comment quand le patient reviendra avec ses résultats d’examen, ou parce qu’il ne va pas mieux, ou bien que le traitement n’a pas marché…. Je suis toujours exaspéré quand un patient vient me voir, parce que le médicament bleu dans la boite rose prescrit par le remplacé 7 jours plus tôt n’a pas marché, qu’il n’a pas ramené l’ordonnance (faite à la main donc pas de trace dans le dossier) et qu’il y a simplement écrit dans le dossier « IRA » (Infection Respiratoire Aiguë).

J’utiliserai le lecteur de carte vitale avec sa carte professionnelle. Ça me changera de la feuille de soins papier et ça simplifiera la vie de toute le monde.

J’ai bien noté tous les codes : ordinateur, logiciel médical, lecteur de carte vitale, alarme, accès web du télésecrétariat. Il y aura bien un code inattendu qui surgira quelque part au moment le plus inopportun. On avisera. C’est un des grands principes qu’il faut vite maîtriser en médecine. Plus tu penses que tout est sous contrôle, plus les choses avancent sans problème, et plus la probabilité qu’une merde surgisse augmente. Car il y a toujours une merde quelque part. C’est statistique. Donc il faut savoir maîtriser quand la merde surgit.

Je me demande à quoi sont habitués les patients que je vais voir. Est-ce qu’ils ont l’habitude qu’on leur cède tout ? Est-ce qu’ils vont arriver à 4 pour un seul rendez-vous ? Est-ce qu’ils ont l’habitude qu’on les examine en long, en large et en travers, qu’on leur demande d’enlever le t-shirt pour l’auscultation pulmonaire, qu’on les examine pour un certifalacon où c’est toujours l’occasion de chercher ce putain de souffle au cœur chez le gars de 28 ans a qui ont donne l’autorisation de faire du basket en compétition depuis 15 ans sans jamais avoir rien entendu ?

Je sais bien qu’on va me regarder de travers. Moi le remplaçant du remplacé par lequel on ne jure qu’uniquement. Je m’attends à mon lot de réflexions sur mon âge, d’autant que je suis actuellement en mode absence de pilosité faciale, jean, T shirt et grosses godasses défoncées (oui, les mocassins, ça ne va pas avec le Levi’s, et j’ai pas d’autre pantalon, ni d’autres chaussures. Et allez savoir pourquoi, mais j’ai bien une paire de mocassins…). Pour peu que mes pratiques diffèrent un minimum de celle du remplacé…

La semaine risque d’être un peu longue en plus. A côté de ce remplacement, il faut bien que j’aille en stage à l’hôpital, parce que bon, je suis quand même interne à la base. Donc en 7 jours, ça va me faire 3 gardes de 24 heures aux urgences, là où je suis interne, et 2 jours et demi au cabinet comme remplaçant.

Les remplacements, j’en faits parce que c’est que du bonheur. J’en ai tellement ma dose de l’hôpital. Au moins, là, j’ai l’impression d’être à ma place. Mais ça va faire beaucoup ce coup-ci. D’habitude, ça reste gérable. D’ailleurs, j’aurais bien voulu alléger la semaine, mais quand mon tuteur à la fac m’a dit qu’il avait besoin de quelqu’un pendant ses congés, et qu’il avait pensé à moi, j’ai bien senti que c’était plus qu’une simple proposition. Je lui ai rappelé que j’avais mes gardes, mais il m’a répondu que les lendemains de garde, je pourrais très bien ne commencer qu’à 14 heures…. Trop sympa de me laisser repasser par chez moi pour prendre une douche, histoire d’avoir l’air présentable. Et vu que c’est lui qui valide tous mes travaux facultaires, je me voyais difficilement refuser. J’ai même pas pensé à lui demander combien j’allais toucher sur les honoraires. En même temps, si j’y avais pensé, je ne suis pas sûr que j’aurais osé.

 
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Et sinon, je dors quand?

  1. cath dit :

    Ouch…

    Ça s’apparente quand même à un chantage ! Je n’imagine pas pouvoir travailler après une garde aux urgences, et s’il pense que dormir 3 heures pour récupérer suffit, c’est que ton tuteur doit être particulièrement insomniaque…
    Bref, bon courage, en espérant que ton remplacement sera agréable tout de même…

  2. Tout et Rien dit :

    Et après cette semaine de folie, une semaine perché en haut de tes montagnes ! Allez, accroche toi, bientôt tes vacances tant méritées ;)

  3. Pascal Charbonnel dit :

    Bon courage à vous,

    Une remarque : la sécu n’aime pas du tout

    J’utiliserai le lecteur de carte vitale avec sa carte professionnelle.

    Vous ne craignez rien, mais le médecin remplacé, oui

  4. goldoralex dit :

    la sécu n’aime pas que les remplaçants utilisent la cps (code personnel confidentiel)
    mais en pratique tout le monde le fait et la sécu ferme le plus souvent (mais pas toujours) les yeux car elle aime encore moins les FSP.

    Le seul cas de médecin remplacé condamné à remboursé les actes facturés en FSE par le remplaçant, dont j’ai entendu parler, était en guerre avec sa caisse pour d’autres motifs bien plus sérieux.
    La sécu lui a donc cherché des poux sur la tête et l’a fait condamné comme la justice us a fait condamné Al Capone pour fraude fiscale alors qu’elle n’y parvenait pas pour ses activités criminelles.

    Le remplaçant, lui, ne risque rien, en effet.

    Depuis peu la sécu propose aux remplaçants une carte CPS spécifique, je suppose qu’il est nécessaire de paramétrer un compte remplaçant sur le logiciel de télétransmission (il y a cette possibilité en théorie sur la plupart des logiciels médecins et sur les boitiers de télétransmission sans ordi avec le logiciel intellio, il faut alors rentrer les dates du rempla). Je ne sais pas si la carte marche sur différents remplas (différentes caisses) ni s’il faut être inscrit au répertoire adeli (et donc thésé).

    je dois encore avoir la pub de la sécu à ce propos en ma disposition, pour ceux qui veulent des infos.

    • drfoulard dit :

      J’ai une CPS en tant que remplaçant non thésé. Elle fonctionne comme une CPS de remplaçant. Mais beaucoup de remplacés ne veulent pas qu’on l’utilise de peur que les tiers payant, CMU, et AME soient reversés au remplaçant et pas au remplacé…
      Pour ma part, je fais ce que le remplacé me demande de faire, et je préfère encore utiliser sa CPS que de faire des FSP…

  5. PerrucheG dit :

    Normalement, le contrat est obligatoire et doit mentionner la rétrocession, ainsi qu’être transmis au conseil de l’ordre… C’est une formalité dont il ne faut absolument jamais se passer… je te conseille de bien veiller à en rédiger à chacun de tes remplacements à l’avenir, ça évite les mauvaises surprises de fin de rempla!

    Bon courage, reste bien droit dans tes bottes, fait ton boulot consciencieusement et tout devrait bien se passer! Dur rôle que celui de remplaçant! Moi en tout cas ça m’a motivée à m’installer très vite!

    • drfoulard dit :

      Oui, je sais bien. Mais le remplacé qui est aussi mon tuteur n’a pas eu le temps de le faire. Il m’a dit qu’on le ferait a posteriori, que ça passait auprès du CDOM… Qu’est-ce que tu veux que je dises…
      Je n’aurais pas laissé passer ça avec un autre remplacé, mais là c’est délicat.

      • OL dit :

        Il est plus que limite ton tuteur : étant maitre de stage, je n’aurais jamais osé demander de me faire remplacer dans ces conditions : il n’a pas du faire beaucoup de remplas avant de s’installe pour agir de la sorte.

  6. Drvingtandage dit :

    Arghhh !
    TU ne risques rien à utiliser la CPS de remplacé.
    Mais, sans contrat, pour exercice illégal de la médecine, juste la prison ferme.
    C’est incroyable de voir des Mickeys, aussi amateurs et bordéliques, avoir la prétention d’enseigner.

  7. docles2A dit :

    ouais , drole d’enseignant ce tuteur! il a une drole de conception de la légalité , vraiment pas un bon exemple! Avec ce manque de rigueur , j’ai du mal à l’imaginer en tuteur cohérent dans son accompagnement de ton parcours de DES de MG. Cela dit , je pense que tu n’étais pas obligé d’accepter ce rempla.
    A part ça, vous avez eu bcp de chance d’avoir repos compensateur lendemain des gardes, ce concept n’existe pas en ambulatoire , du coup il n’y a plus de gardes.
    bon travail.

  8. goldoralex dit :

    il ne faut pas confondre autorisation de remplacement et contrat de remplacement
    pour qu’un étudiant (ou un médecin thésé) puisse remplacer un médecin installé sans être taxé d’exercice illégal, une demande d’autorisation doit être adressée à son CDOM par le remplacé, puis le CDOM s’il n’y voit aucune objection, notifie son accord au préfet qui autorise le remplacement. Qu’il y ait ou non un contrat signé ne change rien, à moins que des CDOM refusent systématiquement d’autoriser des remplas en l’absence de contrat.

    C’est la responsabilité du médecin remplacé de transmettre cette demande d’autorisation, s’il ne le fait pas (et même si un contrat a été signé par ailleurs) le remplaçant pourrait être effectivement poursuivi pour exercice illégal mais il ne lui appartient pas de vérifier ou même de signaler au CDOM de l’installé ses périodes de remplas dans les cabinets où il travaille. A partir du moment ou l’étudiant est titulaire d’une licence accordée par le CDOM de son lieu de résidence (ou est inscrit au tableau s’il est thésé) il me semble difficile de lui reprocher de remplacer une absence de demande d’autorisation voire un refus.

    Il faut savoir qu’en pratique les autorisations de remplacement sont réceptionnées par le remplacé (et par le remplaçant s’il est thésé) bien souvent après le début voire après la fin du remplacement (et ce même si la demande a été faite plusieurs semaines à l’avance) avec ou sans contrat par ailleurs.

    Le contrat est rendu obligatoire par le code de SP et le code de déontologie, surtout pour régir les relations remplaçant – remplacé (litiges financiers, clauses abusives, clause légale de non concurrence..).

    En pratique, il m’est arrivé de remplacer des membres et même des présidents
    de CDOM sans avoir signé de contrat et il m’est arrivé d’avoir des litiges financiers avec des remplacés bien que nous ayons signé un contrat.

    Par contre je ne sais pas si l’absence de contrat a une importance sur les garanties des assurances RCP et prévoyance. Il me semble que non si le remplacement a été autorisé par l’ordre et la préfecture.

    source:
    http://www.conseil-national.medecin.fr/article/les-remplacements-461

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>